Recherche

Ma thèse, débutée en septembre 2009, s’intéresse à la gestion des données, informations et connaissances de spécialistes de la musique instrumentale par les Sciences et Technologies de l’Information et de la Communication (STIC). Elle a pour objectif général de valoriser le patrimoine artistique, sa préservation et sa transmission en proposant des outils d’analyse et de comparaison d’interprétations musicales diverses sur un même corpus.

Poster Thèse Véronique Sébastien

Un outil de gestion itérative des connaissances, IKBS, a été développé au LIM-IREMIA pour des applications de type « base de connaissances » dans le domaine des Sciences de la Vie. Pour les Sciences de la Culture, cet outil doit être élargi par l’usage intensif du multimédia pour aborder un nouveau concept prenant en compte la complexité des objets musicaux. Ce nouveau paradigme s’intitule la gestion des signes. Dans celui-ci, les applications de type « base de signes » prennent en compte à la fois le contenu, la forme et le sens des messages véhiculés par les spécialistes pour expliciter et transmettre leurs connaissances (savoirs et savoir-faire). Ces signes possèdent plusieurs niveaux : phénomène, activité, ontologie en fonction de leur état de communication interne (psychologique), relationnelle (communautaire) et formelle (modélisation).

La transmission des objets musicaux a été choisie comme domaine d’application avec des spécialistes de l’apprentissage instrumental des Conservatoires de Musique de France. Le projet de thèse vise ainsi à définir la structure des interprétations d’œuvres musicales en fonction de leur style et de leur niveau, pour pouvoir conseiller les élèves dans l’exécution des pièces. La structure ainsi définie formera l’architecture d’une nouvelle plate-forme de gestion des signes ISBS : Iterative Sign Base System.

Mots-clés : gestion des connaissances, gestion des savoir-faire, multimédia, annotation, ontologie, base de connaissances, signe, sémiologie, web sémantique, plate-forme collaborative, web 2.0

Référents : Dr Noël Conruyt, Pr Henri Ralambondrainy